Accueil > Centre d’aide > La gestion du sinistre de dégât des eaux > C’est quoi une expertise d’assurance de dégât des eaux ?

C’est quoi une expertise d’assurance de dégât des eaux ?

Temps de lecture : 5 minutes
Il est important de comprendre comment se passe une expertise de dégât des eaux, d'avoir les bons éléments et poser les bonnes questions. Afin d'obtenir l'indemnisation la plus juste.

Pourquoi mon assurance mandate un expert pour mon dégât des eaux ?

Avant toute chose, si le dégât des eaux provient de votre logement, pensez à fermer le robinet d’arrivée d’eau. Il est également prudent de penser à couper l’électricité pour éviter les risques de court-circuit ou d’électrocution.

N’oubliez pas de déclarer le dégât des eaux à votre assureur en multirisque habitation dans le délai légal des 5 jours ouvrés en prenant soin d’expliquer ce qu’il s’est passé, l’origine du sinistre et de décrire les dommages. Si besoin, établissez un constat amiable de dégât des eaux en ligne avec la solution WATIO.

En fonction des éléments obtenus et de la gravité du sinistre, l’assureur estimera s’il est nécessaire de désigner un expert pour mieux comprendre la cause du sinistre et évaluer au plus juste les dommages. Il n’y a pas de montant défini qui déclenche le missionnement d’un expert. Toutefois, dans la pratique, les assureurs ne requièrent pas d’expertise pour les sinistres de petit montant. Dans le cas contraire, les frais d’expertise seront alors généralement pris en charge par l’assurance habitation.

Quel est le rôle de l'expert ?

L’expert en assurance pour le dégât des eaux intervient pour 2 missions.

1. Déterminer si la cause du sinistre est couverte par une garantie du contrat

En effet, si les dommages couverts par les garanties dégâts des eaux sont en général assez larges (fuites issues de conduits non enterrés, d’évacuation des eaux pluviales ou de vidange, de gouttières, des appareils faisant appel à beaucoup d’eau type machines à laver, chaudières, baignoires, etc.), la négligence du propriétaire n’est pas couverte.

Par exemple, la plupart des contrats stipulent que si l’absence dépasse 3 jours et qu’il y a un risque de gel (hiver), l’assuré doit couper l’eau et vidanger les canalisations et les appareils pour éviter qu’ils n’explosent sous l’action du gel.

Dès lors, le rôle de l’expert est de s’assurer que la cause de la fuite n’est pas due à la négligence de l’assuré et de s’assurer que les précautions énoncées dans le contrat d’assurance habitation sont respectées

2. Évaluer l’étendue du préjudice subi afin d’indemniser au plus juste

Les dommages garantis peuvent aussi bien concerner les dommages matériels affectant le bâtiment (murs, toiture…), les boiseries (peinture, moulures, sols…), le mobilier et/ou les marchandises. De plus, les garanties peuvent également couvrir les pertes immatérielles, telles que la perte de revenus locatifs résultant de l’impossibilité de louer votre bien pendant les réparations lors d’un dégât des eaux dans votre location.

Par conséquent, les experts évaluent les dommages causés par le dégât des eaux lui-même et aident les compagnies d’assurance à fournir l’indemnisation la plus juste.

Comment se passe la visite de l'expert ?

Nous vous recommandons d’être présents lors de la visite d’expert. Cela vous donnera une idée de comment les choses se passent, mais vous aurez également la possibilité de donner votre avis, par exemple en insistant sur la valeur de certaines marchandises (art, mobilier, etc.) ou des travaux d’embellisements.

Ne touchez à rien avant la visite afin que les experts puissent déterminer l’étendue des dégâts. Bien sûr, vous devez réparer vous-même la fuite pour éviter qu’elle ne s’aggrave, en appelant un plombier ou en consultant notre article qui vous explique comment faire face à un dégât des eaux. De même, s’il y a beaucoup d’eau, vous pouvez la ramasser ou l’essuyer pour éviter les infiltrations. N’oubliez pas de prendre les photos que vous souhaitez montrer aux experts avant cela.

En amont et parallèle de la visite de l'expert, ce qu'il faut faire

Pensez également à conserver toute preuve de paiement, telle que la réparation de la fuite (par exemple, si vous avez acheté une nouvelle vanne d’arrêt ou fait appel à un plombier). Vous aurez besoin de preuves pour réclamer le montant payé en raison des dommages causés par le dégât des eaux. Aussi, si vous conservez les factures de certains articles endommagés (meubles, œuvres d’art, électroménagers, travaux de rénovation, etc.), classez-les dans un dossier pour faciliter la prise en charge de l’expert.

En parallèle, il est conseillé d’avoir une estimation du coût de remise en état de tous les dommages. Vous pourrez ainsi calculer le montant d’indemnisation que vous souhaitez recevoir.

Suite à la visite de l'expert

Après sa visite, l’expert envoie son rapport à la compagnie d’assurance (vous pouvez demander à le recevoir). Ce dernier vous fera des propositions d’indemnisation. Il faut savoir que l’indemnité forfaitaire prend en compte la remise en état du logement, diminuée du taux de vétusté des éléments assurés mentionné dans votre contrat d’assurance.

En effet, les compagnies d’assurance détermineront la valeur des biens en supposant que votre article (en particulier l’électronique) n’est pas neuf (comme le marché des voitures d’occasion). Donc, si votre téléviseur tombe en panne à cause d’une infiltration d’eau, vous n’aurez pas nécessairement assez d’argent pour acheter un tout nouveau téléviseur. Par conséquent, la compensation offerte n’inclut pas toujours la remise à neuf des biens.

Que comprend le rapport d'expertise ?

✅ Un déroulé des circonstances ayant conduit au dégât des eaux

✅ Un constat des biens endommagés à la suite du sinistre

✅ Une évaluation du montant des dommages

✅ Une analyse des possibilités de remplacer ou de réparer les biens endommagés

Il vous sera possible de demander une contre-expertise si le rapport de l’expert choisi par votre assureur n’est pas à la hauteur de vos espérances. Ce sera à vous de régler les honoraires de ce second expert.

Que faire en cas de désaccord

Si le montant d’indemnisation de votre assurance de dégât des eaux ne vous convient pas, vous pouvez obtenir un deuxième avis en choisissant un autre expert : nous parlons d’expert d’assuré. Mais dans ce cas, le coût sera à votre charge, sauf stipulation contraire dans le contrat.

Si les 2 experts arrivent à des conclusions différentes, ils essaieront de trouver un compromis à l’amiable. Si le litige persiste, une tierce expertise ou la désignation d’un expert désigné par le tribunal de grande instance compétent pour le lieu du sinistre est requise, dont l’avis s’impose pour la conclusion de l’expertise.

Contenu du guide